Fellini, quarante ans de cinéma (1950-1990)

Quarante ans de cinéma avec Federico Fellini (1920-1993).


"J'ai toujours raconté l'histoire du mâle italien, lâche, égoïste et puéril. Les femmes de mes films sont toujours vues à travers les yeux d'un personnage masculin qui est prisonnier de certains tabous, conditionné par une éducation catholique, éducation qui a déformé ses rapports avec lui-même et avec les autres." (F. Fellini).

 

"[...] Et moi, chaton péruvien auprès du gros matou siamois, j'écoutais, un livre d'Auerbach dans la poche. Je ne comprenais pas encore Fellini. Je croyais identifier en tant que limitation ce qui par la suite s'est avéré être chez lui une immense et totale vertu. 

Imaginez un immense escargot, aussi grand qu'une ville - Knossos ou Palmyre - où vous pénétrez comme l'un des héros de Rabelais : à l'intérieur vous ne découvrez, au début, que des choses décevantes, comme un pompiste ou une petite pute qui fait le trottoir en tenue de bande dessinée ; vous éprouvez un sentiment de disproportion entre l'immensité du lieu et la mesquinerie du concret-sensible qui s'y trouve mais ensuite peu à peu vous vous apercevez que l'escargot-labyrinthe digère et assimile tout dans ses entrailles horribles et radieuses, vous aussi, si vous n'y prenez garde." (Pier Paolo Pasolini in : Portraits croisés, La République des lettres). 

 

 

Article Federico Fellini : Registi