M. Carné : Les Enfants du paradis

Film de Marcel Carné et Jacques Prévert. 1945. 

Arletty (Garance), Jean-Louis Barrault (Baptiste Deburau), Pierre Brasseur (Frédérick Lemaître), Louis Salou (le comte de Montray), Marcel Herrand (Lacenaire), Pierre Renoir (Jericho, marchand d'habits), Maria Casarès (Nathalie), Etienne Decroux (Anselme Deburau). 


 

 

La voix de Garance -

Je suis comme je suis - Je suis faite comme ça

quand j'ai envie de rire - oui je ris aux éclats

j'aime celui que j'aime - est-ce ma faute à moi

si ce n'est pas le même - que j'aime chaque fois

 

Baptiste (à Garance) -

Comme vous êtes belle...

Garance -

Je ne suis pas belle... je suis vivante, c'est tout !

Baptiste -

Je tremble parce que je suis heureux. Je suis heureux parce que vous êtes là, tout près de moi. Je vous aime... et vous Garance, m'aimez-vous ?

Garance -

Vous parlez comme un enfant... C'est dans les livres qu'on aime comme ça... ou dans les rêves. Mais dans la vie...

 

Baptiste - 

Si tous les gens qui vivent ensemble s'aimaient, la terre brillerait comme un soleil. 

 

Frédérick -

Il faut que je joue, vous entendez, c'est mon destin de jouer, de crier, de hurler, de menacer, de supplier, de blasphémer, de bégayer, de chuchoter, de tonitruer... et remuer les violons et battre le tambour et tirer le canon et gueuler comme un âne et hurler à la mort comme Médor et miauler l'amour comme le chat et roucouler... roucouler parfaitement !

 

 

 Garance -

Baptiste n'a pas de métier... il ne joue pas... il invente des rêves.

 

Lacenaire -

Et la misère, vous regrettez la misère Garance ?

Garance -

Non, je l'ai connue toute petite, c'est avec elle que j'ai appris à vivre. La vie est prodigue avec les enfants des pauvres, elle les comble, oui, elle leur donne comme aux autres le désir d'être heureux, l'insouciance, la gaieté, et "par dessus le marché" une prime, un cadeau, la misère. Ce n'est pas la misère qu'on regrette, mais au contraire, tout ce qu'elle a gâché, abîmé. 

 

Edouard -

Taisez vous Garance, vous savez bien ce que je désire... ce que je veux. Je veux que vous m'aimiez pour moi-même.

Garance -

Vous êtes extraordinaire Edouard, non seulement vous êtes riche, mais encore vous voulez qu'on vous aime... "comme si vous étiez pauvre" !

 

 

 

 

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •