Communes d’Italie

 

 

    Urbino (Marches)

 

 

 Urbino (en français : Urbin) est une commune de la province de Pesaro et d’Urbino dans la région des Marches en Italie centrale.

Capitale des princes Della Rovere, la ville s'impose comme un centre militaire et scientifique majeur dans l'Italie de la Renaissance, avec des personnalités comme Piero della Francesca, Federico Commandino, Bernardino Baldi ou Guidobaldo Dal Monte. Elle est également surnommée « l'Athènes de l'Italie ».

 

« Urbin....sur le haut d’une montagne de moyenne hauteur, mais se couchant de toutes parts selon les pentes du lieu, de façon qu'elle n'a rien d'égal, et partout il y a à monter et à descendre. »

— Michel de Montaigne, Journal de Voyage en Italie, 1581.

 

Cité fortifiée d’environ 16 000 habitants, Urbino domine un paysage vallonné sur les contreforts des Apennins.

D'origine celtique et marche, l'ancien municipe romain d'Urvinum Mataurense et les terres environnantes deviennent, dès le XIIe siècle, possession des seigneurs de Montefeltro, avant de passer aux mains des Della Rovere au XVIe siècle. Capitale du duché d'Urbino, la ville connait son apogée sous le règne du duc Frédéric III de Montefeltro de 1444 à 1482. La cour est brillante à la Renaissance : le peintre Piero della Francesca en est le fleuron.

Le centre de la ville s'est développé autour de la place civique, très certainement installée là où se trouve le forum romain pendant l'antiquité. Au nord, la cathédrale y est érigée au XIIe siècle par la commune. Les palais du podestat et des prieurs sont construits de part et d'autre. Guidantonio da Montefeltro, comte d'Urbino de 1404 à 1443 et dont la famille y possède déjà une loggia, fait construire le palazetto della Jole en face du palais du Podestat. À partir de 1440, les seigneurs de la ville investissent patiemment le centre civique de la cité jusqu'au moment où Frédéric III de Montefeltro fait bâtir sa résidence en appui sur la muraille médiévale à l'ouest de la ville, même si elle doit s'étendre vers l'ancienne place civique. Le palais ducal clôt toutefois la place sur deux côtés, l'espace civique est désormais l'antichambre de la demeure du prince. Pour signifier à la ville qu'elle vit désormais sous son emprise, Frédéric III fait border la place de somptueux portiques vers 1470 et déplacer la place du marché au pied de la façade abrupte du château2.

À l'extinction des princes Della Rovere, le duché et sa capitale sont incorporés aux États pontificaux en 1631.

 

Le centre historique de la ville est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.

Raffaello Sanzio, plus connu sous le nom de Raphaël, y est né en 1483. C'est aussi dans cette ville qu'il a réalisé sa formation, auprès de Timoteo della Vite et tenu son premier ouvrier en tant que maître. Sa maison natale peut être visitée.

Urbino associe son nom à la fameuse Casciotta, fromage typique à base de lait de brebis, qui est l'objet d'un AOP depuis 1996.

 

 

Monuments

 

Musées

Le Galleria Nazionale delle Marche, qui contient et expose les œuvres des peintres suivants :

 

 


 

 

 


 

 

 

Urbino (Marches)