L’Aventure de Mme Muir (The Ghost and Mrs. Muir, 1947 – J. Mankiewicz)

 

  •  

 

  “L’Aventure de Mme Muir offre un alliage rare, presque unique, entre l’expression d’une intelligence déliée et caustique et un goût romantique de la rêverie s’attardant sur les déceptions, les désillusions de l’existence. Le film n’appartient à aucun genre connu et crée lui-même son genre pour raconter, avec une poésie déchirante, la supériorité mélancolique du rêve sur la réalité, le triomphe de ce qui aurait pu être sur ce qui a été. C’est également un film sur la solitude, sur ces âmes insatisfaites et rêveuses à qui la solitude justement ouvre la voie vers la connaissance de la nature, vers une forme lointaine et presque immatérielle de bonheur. Tous les éléments de la mise en scène, des acteurs au décor, des dialogues à la photo, sont superbes et marqués du sceau de la perfection. Sublime partition de Bernard Herrmann (ndlr : Le collaborateur attitré d’Alfred Hitchcock laisse ici une de ses compositions les plus originales). Accompagnant la méditation de l’auteur, elle souligne jusqu’à le faire parfois exploser le lyrisme contenu de l’œuvre. Grâce à elle, par exemple, les plans de mouettes et de vagues, ceux où Gene Tierney (Lucy Muir) marche le long de la plage, qui indiquent le passage du temps, figurent parmi les plus beaux du film, alors qu’ils auraient pu en être les plus banals. »

 

-        Jacques Lourcelles.

 


 

The Ghost and Mrs. Muir – Production: Fox (Fred Kohlmar), États-Unis. Réalisation: Joseph Leo Mankiewicz. Scénario : Philip Dunne, d’après un roman homonyme de R.A. Dick (Josephine Aimee Campbell Leslie). Photographie : Charles Lang Jr (Noir et Blanc). Musique : Bernard Herrmann. Direction artistique : George W. Davis, Richard Day. Costumes : Eleanor Behm, Oleg Cassini, Charles Le Maire. Montage : Dorothy Spencer. Durée : 104 minutes. Sortie : 26 juin 1947. Interprètes : Gene Tierney (Lucy Muir), Rex Harrison (le fantôme du capitaine Gregg), George Sanders (Miles Fairley), Edna Best (Martha), Vanessa Brown (Anne Muir), Anna Lee (Mrs. Fairley), Robert Coote (Coombe), Nathalie Wood (Anna Muir, enfant).

 


 Liminaire. Londres, vers 1900. Une jeune veuve, Lucy Muir, personnalité rêveuse, obstinée et indépendante d'esprit se sépare de sa belle-famille pour tenter de vivre, avec sa petite fille et sa servante, dans une villa en bord de mer. Elle manifeste sa prédilection, à l'encontre des souhaits de son agent immobilier, pour un cottage réputé hanté et ayant appartenu à un officier de marine... Elle finit par s'y installer. Un soir, le fantôme du capitaine Gregg lui apparaît. N'est-ce pourtant pas elle qui l'a interpellé ? Le fantôme est rapidement séduit. Le courage et la passion de la jeune femme pour cet endroit emportent son adhésion. Il accepte alors de l'héberger comme locataire alors qu'auparavant il avait fait fuir tous ses prédécesseurs...  


Rex Harrison (capitaine Gregg) et Gene Tierney (Mme Muir)

The Ghost and Mrs Muir. 7e min. Après qu'elle eût insisté auprès de son agent immobilier (Robert Coote) pour visiter le cottage "Les Goélands", surplombant la baie de Whitecliff et jadis habité par un marin que l'on dit s'être suicidé, Lucy Muir (Gene Tierney), à peine affolée par les échos d'un rire impressionnant, choisit avec entêtement de s'y fixer. « Donc, c'est hanté ! C'est fascinant », s'exclame-t-elle avec ravissement. D'une façon paradoxale, on l'entend affirmer aussi à l'endroit de son agent : « Les gens sont ridicules. Croire une maison hantée. Au vingtième siècle ! Nous ne sommes plus au Moyen-Âge. » « Vous avez entendu comme moi », lui répond-il. « C'était peut-être le vent dans la cheminée », conclut-elle.